Camomille sauvage d’Iran

4,4024,50

Parfums et saveurs

La camomille sauvage d’Iran est une toute petite fleur, comparée à sa cousine européenne. Bien plus fragiles, les fleurs s’émiettent facilement et si cela peut paraître décevant au premier regard, on ne peut qu’être stupéfait par son enivrant parfum de miel et de vanille bien sucrée. Infusée, elle révèle aussi de douces notes de chèvrefeuille.

Effacer
UGS : CAMOSVIR Catégorie : Étiquettes : , , ,

Dites m'en plus

Les plateaux d’Asie centrale sont connus pour l’excellence de leur camomille sauvage. Au mois de juin, dans de nombreuses régions d’Iran, y compris dans les alentours de la ville de Shiraz d’où vient notre récolte, on peut voir, à perte de vue, des tapis naturels de ces petites fleurs blanches et jaunes. Et chaque année, lors de la fête de la camomille, les habitants partent à la cueillette de ces fleurs sauvages. Ils les utilisent fraîches dans le riz, en infusion, en citronnade ; ils la font sécher pour en avoir tout au long de l’année.
Dans la famille des matricaires, on retrouve la camomille romaine habituellement bue en infusion, la camomille dite allemande qui est la plus proche de la camomille sauvage et que l’on trouve en Iran, et la camomille sauvage française qui, lorsqu’elle est consommée fraîche, a un goût d’ananas.

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND
Conditionnement

Entier – Boite de 6 pots de 15g, Entier – Pot de 15g, Entier – Pot de 15g, Entier – Boite de 6 pots de 15g, Entier – Sachet de 100g, Entier – Sachet de 100g

Collaboration

Notre camomille, cueillie à pleine maturité, vient de Fars, une province de sud-ouest de l’Iran. La société avec laquelle nous travaillons regroupe des producteurs en agriculture biologique de trois régions d’Iran. Ils certifient des zones de cueillette sauvage (sumac, pistache, épine-vinette…), mettent en place la certification internationale, les outils pour les paysans. Ils référencent une vingtaine de produits et sont extrêmement exigeants sur la qualité des épices.

À la maison

La camomille se consomme bien évidemment en infusion. Elle sert à parfumer les crèmes pâtissières et les glaces ; à préparer des sirops que l’on consommera avec de l’eau gazeuse ou dont on nappera un gâteau ou une brioche au sortir du four.

Autres noms

matricaria chamomilla, matricaria recutita, matricaire camomille, petite camomille, camomille allemande, camomille vraie, chamomille / mazanilla, camomila, allemand, Echte kamille

Description

Les plateaux d’Asie centrale sont connus pour l’excellence de leur camomille sauvage. Au mois de juin, dans de nombreuses régions d’Iran, y compris dans les alentours de la ville de Shiraz d’où vient notre récolte, on peut voir, à perte de vue, des tapis naturels de ces petites fleurs blanches et jaunes. Et chaque année, lors de la fête de la camomille, les habitants partent à la cueillette de ces fleurs sauvages. Ils les utilisent fraîches dans le riz, en infusion, en citronnade ; ils la font sécher pour en avoir tout au long de l’année.
Dans la famille des matricaires, on retrouve la camomille romaine habituellement bue en infusion, la camomille dite allemande qui est la plus proche de la camomille sauvage et que l’on trouve en Iran, et la camomille sauvage française qui, lorsqu’elle est consommée fraîche, a un goût d’ananas.