Pourquoi tant d’épices en rupture de stock ?

Vous l’aurez sûrement remarqué, sur notre site de nombreuses épices sont en rupture. C’est très frustrant pour tout le monde et cela mérite quelques explications.

Les épices et le covid-19
– certaines épices, herbes ou fleurs n’ont pas pu être récoltées, faute de cueilleurs car le confinement généralisé, de la France à l’Inde, a restreint la main d’œuvre et les déplacements.
– les frontières ont été totalement fermées durant des mois. Aucune marchandise n’a pu être envoyée. Certains pays, comme l’Iran, ne réouvrent leurs frontières que depuis peu.
– les marchandises expédiées par bateau avant la pandémie sont longtemps restées bloquées à quai à leur arrivée.

Les récoltes de l’année, sinon rien !
Épices Shira propose uniquement des épices récoltées durant l’année en cours. On ne peut donc pas imaginer avoir des épices plus fraîches.
Pour garantir cette qualité exceptionnelle, nous sourçons nous-même nos épices. Nous ne travaillons pas avec des intermédiaires (ni grossistes ou marchands, ni brokers). Nous achetons nos épices au moment de la récolte, choisissons les lots et quand notre stock est écoulé, il nous faut attendre la prochaine récolte.
Si de nombreuses marques d’épices ne sont jamais en rupture, c’est qu’elles achètent sur catalogue à des marchands qui ont eux-mêmes d’énormes stock d’épices (souvent des années précédentes) qu’ils achètent dans tous les coins du monde et sur des plateformes centralisées.

Les bouleversements climatiques
Nous collaborons avec des petits producteurs. Si leur récolte a été mauvaise, alors nous n’avons rien non plus. Des exemples ?
– une bien mauvaise année pour la cardamome indienne dont la production totale a été diminuée de 90%. Les 10% restants sont vendus à prix d’or et plus que jamais, nous restons solidaires avec nos producteurs en leur achetant la cardamome au prix fort. 
– les fleurs d’ail sauvage qui poussent dans le Languedoc sont apparues très tôt cette année… Elles ont été brûlées par le soleil durant la canicule.

Engagés auprès des producteurs

Chez Épices Shira nous connaissons nos producteurs, leurs fermes et leurs conditions de vie. Comme en Europe, les paysans et fermiers qui produisent nos épices font partie des familles les plus précaires de la société. Les changements climatiques, tout comme les crises sanitaires et politiques les touchent de plein fouet. Face à ces aléas nous restons engagés auprès de nos partenaires-producteurs afin de leur garantir un revenu stable et honnête. Chaque pot d’épices vendu sur notre site est un acte militant pour soutenir l’écologie, la lutte contre la précarité, la biodiversité, la défense des savoirs faire, et bien évidemment… la gourmandise !