L'équipe



Atelier Epices Shira

Tout commence par les visites des producteurs d’épices. Plusieurs mois dans l’année, nous prenons la route – petits chemins caillouteux, pistes en pleine jungle, sentiers de bord de mer - à la rencontre de paysans et artisans remarquables. Ces déplacements, nous les avons aussi transformés sur notre blog en expérience de voyage, en visite guidée des lieux que nous visitons et des rencontres que l’on fait.

Dans notre atelier parisien, nous baignons dans de fabuleux parfums et une atmosphère bienveillante. Notre métier est l’expression d’un engagement quotidien, d’un travail au long cours, d’une adaptation permanente. Heureusement, nous sommes une petite équipe très polyvalente, unie par un projet qui fait sens pour nous tous.

S’il y a un moment où nous sommes tous réunis à l’atelier, c’est au mois de juin. Un mois que nous attendons avec impatience et appréhension car les nouvelles récoltes arrivent toutes à l’atelier en même temps ! Des épices d’Inde, Indonésie, Népal, Palestine, Italie… Quel défi de faire rentrer ces merveilles dans notre local. Il est alors rempli du sol au plafond et nous passons les semaines qui suivent à tout réorganiser pour pouvoir circuler.

test

Roï Cyril MHT Tim Jennifer Maxime

  
Roï Hendel | co-fondateur

Élevé en Israël, au croisement de la cuisine européenne et moyen-orientale, Roï est un passionné de cuisine depuis son plus jeune âge. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il passait son temps libre à cuisiner pour sa famille puis, plus tard, pour ses amis. Sa passion pour les épices vient de cette époque, et son style de cuisine s’enracine dans ce mélange culturo-culinaire de son enfance.

À l’âge de 20 ans il s’envole pour Paris, s’inscrit à l’École Française de Gastronomie Ferrandi et devient chef de cuisine dans plusieurs restaurants parisiens. Très vite, il se spécialise dans la cuisine durable : végétale, biologique et locale.

Après quelques années derrière les fourneaux, il crée ICI : l’épicerie locavore, une fabrique de pâtes biologiques 100% locale et se positionne comme un des initiateurs du mouvement locavore français. Il décroche en 2012 le prix Talent de la création d’entreprise en Île-de-France. Ces encouragements n’ont malheureusement pas été traduits par un succès commercial et Roï tourne la page.

Devenu consultant culinaire, il accompagne des entrepreneurs durant la création de leur entreprise alimentaire (restaurants, artisans, traiteurs, magasins). Les années passent jusqu’au jour où il part pour la première fois en Inde, d’abord pour un soin dans une clinique ayurvédique, puis pour se balader. Il rencontre par hasard le fondateur d’une ONG d’épices bio. Cet univers des épices de très haute qualité et hautement engagé le fascine. De retour en France, il échange avec des chefs, des gérants d’épiceries et de magasins bio, réalise que son projet est viable et prend son sac à dos pour sillonner différentes régions du monde à la rencontre des producteurs : France, Inde, Népal, Sri Lanka, Palestine… L’aventure Épices Shira commence.

Roï Hendel, co-fondateur de Epices Shira  Roï Hendel, co-fondateur de Epices Shira   Roï Hendel, co-fondateur de Epices Shira

  
Cyril Muller | co-fondateur

Cyril est un intuitif, guidé par sa passion pour les produits d’excellence. Avec une formation de mixologue, c’est derrière le comptoir des bars qu’il s’essaie à la composition de cocktails. Puis, il plonge avec délectation dans le monde du café, apprenant le métier de barista. En 2014, Cyril et Roï travaillent dans le même coffee shop, l’un au comptoir, l’autre aux fourneaux. Leur goût pour l’excellence des produits les rapproche et ils rêvent de contribuer à un modèle alimentaire vertueux, à la valorisation des pratiques traditionnelles et des circuits courts.

Roï lui parle de ces petits producteurs d’épices qu’il a récemment rencontrés et du projet qu’ensemble ils pourraient monter. L’idée fait son chemin… Après tout, derrière le café ou derrière les épices il y a toujours un producteur, des saisons et conditions de stockage à respecter, une perfection à cultiver…

Aujourd’hui, Cyril est le seul à savoir naviguer dans ce dédale de seaux, pots, balles d’épices, à en connaître les moindres recoins, à dominer moulins et tamis, à maîtriser le secret des mélanges… Il règne sur l’atelier !

Dès qu’il le peut, il range son vélo de course italien des années 1980, prend son sac à dos et accompagne Roï pour découvrir producteurs et terroirs.

Un beau jour, Cyril a le déclic. Peu après le lancement de Shira, un pâtissier japonais passe à l’atelier et demande à goûter toutes les épices, absolument toutes : les douces, les fortes, les piquantes, les quasi-immangeables en l’état et même celles qui anesthésient la bouche. Cela fascine Cyril car il réalise que ce rapport très analytique aux saveurs se travaille, et c’est ce qu’il ne cesse de pratiquer depuis.

Cyril Muler, co-fondateur de Epices Shira  Cyril Muler, co-fondateur de Epices Shira   Cyril Muler, co-fondateur de Epices Shira

  
Marie-Hélène Taisne | Chargée d'administration

Marie-Hélène a eu plusieurs vies, de géomètre à documentaliste, en passant par urbaniste et comédienne. Elle vit ses métiers comme autant de changements de caps et fait le tour de ses possibilités comme elle ferait le tour du monde. D’ailleurs, les voyages, elle connait ! Elle s'aventure d'abord dans les pays d’Europe, puis prend son élan arpente des contrées lointaines… Laos, Inde du Sud, Sri Lanka, Brésil et Vietnam.

Les cultures culinaires la fascinent. Elle voyage avec ses yeux et ses oreilles pour capter la géographie et les paysages, mais surtout avec son nez et ses papilles. À la maison, elle n’aime pas suivre les recettes et ré-invente sans cesse, à condition d’avoir sous la main ses cinq épices fétiches : cumin, thym, curcuma, gingembre et cardamome.

Depuis quelques années, elle ose plus dans sa vie et sous le nom de MHT Pop up, elle explore l’univers du papier. Ses créations se déploient en volumes et projettent des ombres pour créer une poésie de papier, ce qui lui permet de découvrir à la fois le monde infini des épices et la richesse de son monde intérieur.

Marie-Hélène Taisne  Atelier Epices Shira  Marie-Hélène Taisne à l'atelier 

  
Timju Jeannet | Assistant de production

Tim a grandi en Suisse. À l’école, tout lui réussit sans effort mais durant ses études en sciences politiques il acquiert la certitude qu’il s’est trompé de chemin. Un jour qu'une grippe le cloue au lit, il se met à dessiner des personnages. Il y prend goût et essaie les gouaches, les huiles, suit des cours… Pour la première fois, il doit travailler dur pour réussir.

« On te souhaite de t’émanciper, d’être curieux de tout et de vivre tes rêves ». Bercé depuis toujours par cette devise familiale, Tim fait ses valises, débarque à Paris pour retrouver la personne qu’il aime et devenir artiste peintre. Le bouche à oreille et les réseaux sociaux lui permettent de faire quelques expositions, d’illustrer un livre, d’avoir des commandes privées. Le travail autour des couleurs le passionne.

Son arrivée dans l’équipe Shira est le fait du hasard et de l’amitié. Il est chanceux car ce qu’il aime dans la peinture, il le retrouve à l’atelier. Préparer des mélanges d’épices pour lui, c’est obtenir la couleur attendue, à la touche près. Pour d’autres, c’est le parfum ou les saveurs.

Son rapport au temps – celui qu’on prend pour soi – est sensible et poétique. Il se plaît dans les latences… Le matin, quand il a fini son café et avant de prendre l’ascenseur pour rejoindre l’atelier, car la couleur de la journée s’y dessine ; le soir, quand le dîner est prêt et avant de passer à table car tous les possibles l’attendent. Tim n’écrit pas « Je suis en retard » mais « La journée est en avance sur moi ».

Il a eu l’immense chance de grandir dans une famille où la cuisine de qualité, bio, équilibrée et heureuse avait une place prépondérante ; où le plaisir dans l’assiette restait la visée finale. Des valeurs qu’il retrouve à Shira.

Timju Jeannet  à l'atelier  Timju Jeannet  à l'atelier  Timju Jeannet  à l'atelier 

  
Jennifer de Tougarinoff | Responsable des commandes internet

Jen’ commence sa vie active comme journaliste puis se fait embaucher en free-lance dans une agence de communication. Elle adore son métier qu’elle fera jusqu’à l’usure, à la perte de sens. Elle décide de faire une longue pause et c’est dans le restaurant familial qu’elle reprendra goût au travail. Elle y côtoie une clientèle hétéroclite passionnante. Elle passe du bon temps.

Il faut dire que depuis qu’elle a fêté ses 40 ans, elle se sent heureuse, bien dans ses converses et accueille les bizarreries de la vie avec le sourire. Désormais célibataire, elle en profite pour recevoir, réunir les gens qu’elle aime, choyer les amitiés. Chaque été, elle rejoint sa vieille bande d’amis dans le sud pour une semaine de fête… clairement excessive.

Jen’ est fan de la musique indie, collectionne les vinyles et adore se rendre aux conventions de disquaires pour farfouiller dans les bacs et trouver des pépites. À la maison, son piano prend un peu la poussière mais elle s’astreint à un minimum de discipline… Heureux voisins !

Arrivée à Shira pour 3 jours d’extra, elle y a apprécié l’accueil, l’ambiance et a trouvé sa place. À l’atelier, elle aime les franches rigolades entre collègues, la cohérence de l’engagement de la société et apprécie évoluer au sein d’une petite équipe. Elle navigue entre atelier et ordinateur, entre la préparation des commandes et les réponses aux clients.

Contrairement à beaucoup, les confinements lui ont ôté le goût et l’envie de manger, elle avait même perdu quelques kilos. Heureusement, les mélanges d’Épices Shira l’ont sauvée ;-) Surtout les dukkah et le za’atar qu’elle saupoudre désormais partout. Son projet du moment ? Passer son permis. Ça fait 10 ans qu’elle essaie mais sent que cette année sera la bonne !

Timju Jeannet  à l'atelier  Timju Jeannet  à l'atelier  Timju Jeannet  à l'atelier 

  
Maxime Dargaud-Fons | Responsable d'atelier

Maxime a une double culture et un appétit pour les langues… du japonais au russe en passant par le croate. Diplôme en poche, un chemin balisé dans le monde de l’édition se dessine mais il porte en lui un projet ambitieux, à savoir l’écriture d’un livre historique. Il se lance et les années qui suivent le plongent dans la guerre d’Indochine, les silences familiaux, les questions politiques. Pour gagner sa vie, il travaille dans la restauration et fait des traductions. Parti avec une certaine culture du thé du fait de sa nationalité anglaise et de sa connaissance du Japon, il seconde un sourceur et vendeur de thés d’exception.

Un beau jour, il découvre les pots multicolores d’Épices Shira, constate que les épices sont parmi les meilleures qu’il a utilisées : il ne lui en faut pas plus pour envoyer sa candidature. Ses débuts à l’atelier sont cocasses. Un sac mal accroché dans la salle des moutures et le voilà littéralement recouvert de curcuma. Un carton de ziziphora à attraper en haut d’une étagère et il se pense (à tort !) victime d’un bizutage sympathique mais étrange. Progressivement, il se familiarise avec les problématiques de l’atelier et améliore les processus.

Il trouve agréable d’évoluer au sein d'une petite équipe car cela permet un joyeux brassage entre l’intime et le professionnel et selon l’humeur, un travail en solitaire ou dans la mêlée des échanges et blagues qui fusent.

Il raffole du tahini palestinien et a un plaisir fou à faire découvrir à d’autres ce produit aussi délicieux qu'exceptionnel.

Maxime à l'atelier  Maxime à l'atelier  Maxime à l'atelier 

close

Nouveau compte S'inscrire